09 83 54 30 31
administration@opus62.fr

Découverte du répertoire et médiation musicale

Cette animation, qui s’effectue en sextuor ou dans un autre effectif, s’adresse aux collèges et lycées. Les musiciens jouent et commentent les œuvres du répertoire. Les élèves découvrent, dans une analyse vivante, l’évolution du langage musical de la période classique à la musique d’aujourd’hui. L’approche de la musique contemporaine peut être aussi l’occasion d’une rencontre avec le compositeur.

La médiation musicale en cinq questions

Qu’est­ ce que la médiation ?
Susciter la rencontre entre une œuvre, des musiciens et un public, mettre l’auditeur en relation directe avec les interprètes et la musique, en lui faisant partager à la fois la connaissance et l’émotion : c’est le rôle du médiateur.

Quand et pourquoi le médiateur intervient­-il ?
Avant, pendant ou après le concert, en présence ou non des musiciens, il éveille la curiosité du public en fonction de différents objectifs : acquérir des clés d’écoute, découvrir un compositeur ou un instrument, explorer un langage musical…

À qui s’adresse-t-il ?
Aux plus jeunes comme aux adultes, simples curieux ou mélomanes, afin que chacun puisse entrer en musique à son rythme et à sa façon.

Où le trouve-­t-­on ?
En classe, au conservatoire, dans la salle de concert, il se déplace partout où l’on joue de la musique : le médiateur est un vrai caméléon.

Quel sont les outils du médiateur ?

D’abord, la complicité des musiciens, sans lesquels son métier n’aurait aucun sens ! Et puis une bonne dose d’interactivité : il fait appel à la créativité de chacun, qu’elle soit exprimée par des mots, des images ou sur un instrument. Les œuvres musicales elles mêmes, enfin, qu’il connaît bien et qui lui offrent toujours une piste, un endroit où placer des repères pour que les sons deviennent plaisir et langage…

 

Hélène Schmit, médiatrice (biographie)

Parallèlement à des études de piano au Conservatoire de musique de Genève, Hélène Schmit obtient en 2005 une licence de musicologie et valide l’UV2 d’écriture et d’analyse musicale au CNR de Lyon.

Après deux ans à l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg, elle obtient en 2008 son master 1 en musicologie, gestion de la musique, avec mention Bien, à l’université de Paris­Sorbonne et, en 2010, son master 2 en musicologie, option médiation musicale, en partenariat avec l’Orchestre national d’Île de France.

Depuis 2009 elle est chargée de projets pédagogiques au service d’action culturelle de l’orchestre de Paris et travaille, à l’orchestre national d’Île de France, à la préparation et à la présentation de conférences avant concert et de concerts éducatifs, sur le répertoire de la musique de chambre et de la musique symphonique.

Elle travaille depuis 2011 à la Cité de la Musique à Paris.